LEAD ne prend en considération que les contributions constituant des travaux originaux. LEAD cherche en particulier à promouvoir la recherche dans les domaines suivants :

  • Approche comparative de l'étude du droit international de l'environnement, avec un accent particulier sur les problé­matiques Nord-Sud.

  • Etude des régimes régionaux de droit de l'environnement dans les pays en développement.

  • Examen de la mise en oeuvre du droit international de l'environnement aux niveaux régional et national.

  • Influence du droit international de l'environnement sur le droit régioonal et national.

  • Analyse inter-sectorielle de l'étude du droit de l'environnement, en particulier des relations entre commerce et environnement, propriété et environnement, propriété intellectuelle et environnement et droits humains et environnement.

  • Gouvernance internationale et régionale en matière d'environnement.

Les propositions peuvent être transmises, de préférence par courrier électronique, à notre Directrice de rédaction. Bien que la plupart des formats et traitements de texte soient acceptés, il est préférable de transmettre les contributions au format Word.

Veuillez vous conformer aux exigences de forme contenues dans le document Oxford University Standard for Citation of Legal Authorities (OSCOLA) dont vous pouvez trouver la dernière version sur ce lien ainsi que des instructions particulières pour les sources de droit international sur ce lien.

En outre, les auteurs sont priés d’attester, lors de leur proposition, que leur travail est un travail original, jamais publié jusqu’alors, sous aucune forme même numérique, et sur lequel il n’y a pas d’autres projets de publication.

 


Les articles devraient comprendre entre 5'000 et 10'000 mots. Les papiers d’étudiants de moins de 5’000 mots seront également pris en compte. La revue LEAD sollicite des analyses innovantes, étayées par des recherches approfondies, sur les développements actuels et les courants émergeants relatifs aux concepts, politiques et pratiques relatifs au droit de l’environnement, ceci au niveau tant national, régional qu’international. Une approche comparative et multidisciplinaire est encouragée. L’étude peut porter sur n’importe quel niveau de juridiction, ceci en particulier si elle se rapporte à un pays en développement. La revue LEAD possédant un lectorat avant tout international, les auteurs doivent s’assurer que le contexte légal est compréhensible (par l’ajout de notes de bas de page si nécessaire) au lecteur non-informé des spécificités nationales ou de situations socioéconomiques particulières. Les contributions qui ne seraient que la description de nouvelles législations ou politiques ne seront retenues que si elles comportent un intérêt particulier notable.

 


Une contribution pouvant constituer une étude de cas s’entend d’un travail d’analyse d’une décision judiciaire d’importance pour le droit de l’environnement. Un tel travail devra comporter entre 2’500 et 4'000 mots. L’étude pourra porter sur n’importe quel niveau de juridiction, à condition toutefois d’être utile pour la jurisprudence en matière d’environnement des pays en développement. Une discussion préalable sur l’objet de tels travaux est souhaitable. L’étude pourra couvrir un certain nombre d’autres cas en relation avec le cas principal.

 


Le Comité de rédaction examine, ou soumet à examen, les contributions lui ayant été adressées et prend sa décision au sujet de leur publication.

Il pourra ainsi être fait appel à des spécialistes extérieurs au Comité de rédaction si certains sujets proposés ne devaient pas tomber dans les domaines de compétences de ses membres.

Le Directeur de publication informe l’auteur de la décision prise. Si la contribution est retenue pour la publication, la mise en page est effectuée et une version finale est envoyée à l’auteur pour approbation.

Une fois la contribution acceptée, il ne devrait pas être procédé à des changements. Toutefois, en raison des rapides changements inhérents aux domaines juridiques et politiques, il est tenu compte du fait qu’il faille, si nécessaire, adapter certains points à un stade déjà avancé de production.

Remarque : Les auteurs sont responsables des opinions qu’ils expriment dans cette revue au travers de leurs écrits. Ils sont en outre responsables des conclusions qu’ils émettent et de l’exactitude de toutes leurs références.

 


La revue LEAD ne fait pas payer les auteurs pour publier leurs articles. Par ailleurs, elle ne rémunère pas les auteurs.


Les articles sont publiés par la revue LEAD à www.lead-journal.org. Ils sont couverts par une licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International Unported. Le texte complet de la licence est disponible ici.

La Revue LEAD est un journal en accès libre. Par accès libre, nous entendons sa disponibilité sur l’internet public, permettant à tout utilisateur de lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, chercher ou mettre des liens aux articles ou les utiliser pour tout autre but légal, sans barrières financières, juridiques ou techiques autres que celles liées à l’accès à l’internet lui-même. La seule restriction à la reproduction ou distribution et le seul rôle du droit d’auteur dans ce domaine devrait être de donner aux auteurs le contrôle sur l’intégrité de leur travail et le droit d’être reconnu et cité de façon appropriée.

Veuillez noter que la Revue LEAD interdit strictement:

  • les captures d’écran de son site Internet;

  • le “framing” des pages de son site Internet, c’est-à-dire toute intégration du site LEAD dans un autre site;

  • le “framing” des documents pdf contenus sur le présent site ou sur le site IELRC.org;

  • tout autre procédé similaire:

L’usage de renvois, par le biais de liens hypertextes, devra être préféré.


lead-journal.org             Revue LEAD - ISSN 1746-5893