Droits des populations locales et conservation des ressources forestières: Analyse du cas du sanctuaire à gorilles de Mengame-Cameroun

 

Samuel Assembe Mvondo
Doctorant à la Faculté de Droit,
Université de Joensuu,
Finlande, Juriste au CIFOR
assembe@cc.joensuu.fi


Danielle Lema Ngono
Sociologue au CIFOR,
Bureau Régional Afrique Centrale
aboto10@yahoo.fr  

 
 

Cet article analyse le conflit entre les droits des populations locales et la nécessité de conservation des ressources naturelles dans une aire protégée. En effet, l'examen attentif de la confrontation droits des communautés locales et conservation des ressources forestières dans le contexte du Sanctuaire à Gorilles de Mengame au Cameroun, a démontré des restrictions qui apparaissent assez sévères d'un certain nombre de droits reconnus aux populations locales. Une telle tendance à la méconnaissance des droits collectifs des communautés locales est contraire à l'esprit des lois nationales, des conventions internationales et à l'intérêt des zones protégées. De fait, il est question de reconstruire un nouveau model de gestion dans ce sanctuaire axé sur l'implication effective des acteurs locaux dans les activités de terrain.

 

Biodiversité, aires protégées, conflit des droits, droits collectifs, droits des communautés locales, développement social, esprit des lois, étude de cas.

 

lead-journal.org             LEAD Journal - ISSN 1746-5893